Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2008

Sous le duvet...

Sous le duvet du parapluie se tient le guetteur. L’éclat du cristal ressemble à la ligne de tes yeux. Le chevalier en armure s’est forgé une épée de ronces et de flanc de sauterelle. Après la révolution technologique viendra l’ère spirituelle. La clairvoyance est une faculté giratoire. L’ascendance des lumières est aussi forte que l’encombrement des rues un vendredi soir. Nos lacets défaits, nous ne pouvons que buter sur le tronc d’un platane. Il n’y a pas que les automates qui soient dépourvus de raison. Nous sommes aussi vides qu’une maison hantée. Et le sommeil a des profondeurs abyssales.

 

© Daniel Brochard. Poème publié dans L'échappée belle, n°11, novembre 2003.

20:08 Publié dans En revues | Lien permanent