Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2008

In-fusion n°1

9503a61772e61f4064e8cc9e56f74625.jpg

Une nouvelle revue vient de paraître. Le premier numéro d'In-fusion a pour thème « La Nature sous toutes ses formes. » Le directeur de publication, Nicolas Cotten nous présente un sommaire conséquent autour de Michel Cosem, Matthias Vincenot, Saïd Mohamed, Cécile Guivarch, Juliette Clochelune, Laurent Fels, Emeric de Monteynard, Thierry Cazals, Philippe de Boissy, Patrick Joquel, Eric Dubois, Jacqueline Persini-Panorias, Jean-Pierre Lesieur, André Duhaime, Camille Aubaude, Thibaut Gress, Daniel Brochard, Danièle Corre, Magali Turquin, Pierre Clavilier et Jean-Pierre Cotten, ainsi qu'un travail photos-haïkus de Thierry Cazals et Pierre Ligou. Les textes présentés sont de grande qualité, déclinant la sensibilité de chacun sur la question très actuelle de la relation entre l'Homme et la Nature et l'Homme et sa Nature. On y retrouve des poèmes mais aussi un conte, un article, une étude et des contributions philosophiques. Les points de vue se répondent, réalisant le désir de Nicolas Cotten d'élargir les opinions et les horizons.

Le poète futur devra s'approprier les questions de son temps, il est sommé par sa conscience d'aller en avant ! La figure du poète isolé du monde, replié sur lui-même et sur son malheur n'a plus de raison d'être, il est un individu social, il est n'importe qui ! A lui de dire, de s'engager et de se faire entendre. Personne n'ira au devant de la poésie, c'est à elle de mordre, d'user les consciences, de vivre. Quelle richesse potentielle et quels horizons pour un poète, pour un jeune qui désire prendre sa vie en main ! Que de possibilités offrent une revue, une association !

In-fusion est une initiative soutenue grâce à l'aide des Editions du Jasmin et du « Programme Envie d'Agir 2007 » du Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports dans la catégorie du Fonds Départemental d'aide aux initiatives des jeunes. La revue bi-annuelle littéraire et artistique propose aux différents auteurs et artistes d'exprimer leur point de vue sur un thème choisi, accordant une cohérence et une valeur supplémentaire à chaque contribution.

La revue In-fusion doit être soutenue, elle révèle le désir d'expression qui anime la jeunesse, elle ancre la poésie dans une perspective sociale où l'individu cesserait de subir sa vie et prendrait les clefs en main. Il y a eu de multiples Révolutions, il faut désormais réaliser celle de la conscience. Ce n'est que dans la liberté de la parole et dans l'indignation face aux tragédies de son temps que l'existence d'un homme prend tout son sens, ce n'est qu'au moyen de cette même parole qu'il peut espérer un jour se rendre utile au bien de tous les hommes. La poésie n'est autre chose que cette conscience réalisée.

Aujourd'hui, In-fusion naît, elle est vouée à trouver son lectorat et à devenir grande. Un départ sur le thème crucial de la relation entre l'Homme et son environnement qui est désormais La question de demain. A vous de l'encourager et de lui permettre d'exister dans l'horizon des revues de demain.

In-fusion : Nicolas Cotten, 20 rue Pierre Boudou - 92600 Asnières-sur-Seine. Le numéro : 12 euros ( + frais de port France : 2 euros). Abonnement France : 20 euros. Chèque à l'ordre de Association In-fusion. Courriel : assoc.infusion@gmail.com

11:55 Publié dans La revue des revues | Lien permanent

21/01/2008

Parmi les revues IV

b4521750448a5c7dcf7284d7c2f55a83.jpgJe me souviens de ce soleil qui brûlait les yeux du prisonnier qui quittait la caverne. Le réel est un dieu effrayant. Et pour peu qu’on s’aventure à  franchir le pas, l’entrée en poésie se fait de façon violente et tragique, on perd forcément les pédales. Pyro est un exemple de combustion précipitée au sein de la langue, elle appelle au Verbe, à un dépassement de soi par les mots et la poésie. Pyro se fait forcément aussi voleur de feu. Si elle a su devenir grande c’est en conscience du mystère incessant qu’est la poésie. 20 auteurs au sommaire de ce numéro 13. Tout est .

 

966eb84a1371534b97ccbddb4d47f166.jpg« Les mots, qui doivent aussi passer par la tête, se retrouvent donc au beau milieu d’un paradoxe : celui d’être autant dans la distance nécessaire que collés directement sur le sujet. C’est peut-être ça, la poésie ? » écrit Stéphane Despatie dans l’édito de Exit n°48. Le thème de la revue est « Ruelles » et réunit une quinzaine d’auteurs. On retrouve aussi les voix de Nancy R. Lange, Marie-Claire Bancquart et François Charron. Exit, revue de poésie, Editions Gaz Moutarde C.P. 22125, C.S.P. Saint-Marc, Montréal (Québec) H1Y 3K8 Canada. Site Internet ici.

85e361a6ed32b99d37293e62a4ea805a.jpgL'ACT MEM a repris une grande partie du catalogue des Editions Comp'Act et la revue Passages à l’act succède à La Polygraphe. Dans ce numéro 1.2 le sommaire est imposant, critiques, poésie et réflexions alternent. Le contenu satisfera les lecteurs exigeants. Tout est .

 

0ba1de6eedd0568a3388353545b603df.jpgIl semble que l’appel lancé par la revue N4728 début décembre ait porté ses fruits et ait favorisé de nombreux abonnements. La revue est publiée par l’association Le chant des mots à Angers. Elle attend encore de nouveaux lecteurs. Lien de l’association.

19:15 Publié dans La revue des revues | Lien permanent

05/12/2007

Parmi les revues III

Pour Noël, pensez à un abonnement à une revue de poésie, demandez-le dans votre lettre au Père Noël ! En voici quelques-unes :

268035b42dde409e6b13f34ab4e9b7ef.jpgLa revue Multiples animée par Henri Heurtebise a déjà 37 ans ! Ce numéro 71 propose plusieurs extraits de recueils publiés par une quinzaine d’auteurs, c’est la partie Anthologie. Poèmes majeurs regroupe vingt autres auteurs. Le tout donne un aperçu représentatif de l’écriture d’aujourd’hui. Henri Heurtebise : 9, chemin du Lançon 31410 Longages. Abonnement : 3 numéros, 36 euros. Le numéro : 15 euros.

590c9a89631aa542b18e192e763b6260.jpgPoésie sur Seine est une revue complète et non élitiste. Idéale pour un premier abonnement à Noël ! Mais attention, la revue vise la qualité, qu’elle soit anonyme ou fruit de poètes plutôt connus. Nombreuses notes de lectures. Alternance de numéros thématiques et libres. Hommage dans le numéro 62 à Emmanuel Hiriart et Pierre Osenat. La revue possède un site : http://poesiesseine.ifrance.com/ Association Poésie sur Seine, 13 place Charles de Gaulle, 92210 Saint-Cloud. Abonnement : 25 euros. Le numéro : 8 euros.

a25bbb5c7bd909d3d607275c80f9747c.jpgFriches, Cahiers de Poésie Verte pourrait être la petite sœur de Poésie sur Seine et dispose également de son site Internet : http://membres.lycos.fr/friches/ Le dossier du numéro 97 est consacré à Franck Venaille.

1ccbfb18f814c7f8940324b647947fc5.jpgLa revue Passage d’encres est d’une belle facture professionnelle remarquable dans la qualité de ses textes et de ses nombreuses illustrations. Je n’ai pas encore le numéro 29 qui vient de sortir, sous-titré « Scènes ». Dans ce numéro 28 « Un paysage européen II », il est question de murs, de voyages, de dépassement de soi, de la parole au-delà des frontières… Sont regroupés aussi des travaux d’un groupe d’adolescents de Romainville. Parmi les auteurs au sommaire : Patrick Suter, Pierre Drogi, Carole Florentin, Alain Helissen, Jacques de Longeville. La revue y publie aussi deux extraits de mon recueil « Train de nuit », qui recherche un éditeur. Qu’elle en soit encore remerciée. Site Internet : http://www.passagedencres.org/revue/Scripts/accueil.php Passage d’encres – Christiane Tricoit : 16 rue de Paris, 93230 Romainville. Abonnement 3 numéros : 55 euros. Le numéro : 20 euros.

Le budget moyen du ménage français pour les fêtes de fin d’année devrait être de 556 euros. Il n’y a pas que le foie gras et les petits fours… Une petite revue enrubannée c’est quand même mieux qu’un DVD ou le dernier i phone !

16:15 Publié dans La revue des revues | Lien permanent